La communication unifiée accélère la transformation des entreprises :

Bien que centrales aux infrastructures 4G, 4G+ et 5G, les TowerCos sont les acteurs de l’ombre du déploiement de cette technologie.

En effet, les opérateurs amenés à exploiter cette technologie déploient leurs propres infrastructures d’antennes, cependant les opérateurs (et leurs filiales) ne possèdent que 16 000 des 26 000 antennes actuellement actives sur le réseau.

Les TowerCos indépendantes ( des entreprises spécialisées dans le déploiement et l’opération de pylône 4G et 5G) possèdent quant à elles près de 7000 antennes sur le territoire Français. Le reste de l’infrastructure est possédé et opéré par des acteurs externes au marché des télécoms (SNCF, EDF, GDF, etc.).

Afin de toujours plus optimiser la qualité de leur couverture mobile ainsi que leur coût d’opération, les opérateurs ont signé une entente de partage de ces infrastructures (appelé le Ran-sharing).

Ainsi, les opérateurs ont mutualisé leurs réseaux et se partagent certaines antennes.

Pour approfondir le sujet, vous pouvez accéder à la carte interactive de l’agence nationale des fréquences (ANFR), sur leur site internet (disponible ICI).

infrastructures mobile

utilisateurs finaux

Quels avantages pour les utilisateurs finaux ?

L’intérêt du Ran-sharing pour les opérateurs est de pouvoir couvrir une plus grande surface à moindre coût ( car ils n’ont pas à amortir le coût de l’achat et du déploiement de l’infrastructure), ou alors de pouvoir rentabiliser une infrastructure existante en collectant un loyer auprès des autres opérateurs auxquelles elle autorise l ’utilisation de l’équipement.

Cela permet de diminuer le prix du forfait de l’utilisateur final, et de lui garantir la meilleure qualité de réseau possible en fonction de sa localisation.

Cela permet également de pouvoir continuer de communiquer et d’aller sur internet une fois à l’étranger.

En effet, les principaux opérateurs possèdent des ententes avec d’autres opérateurs, ou avec leurs filiales étrangères, pour vous permettre d’accéder à vos services normalement. Cependant de frais supplémentaires peuvent s’appliquer en fonction de votre contrat (on parle alors de Roaming).

Les utilisateurs finaux peuvent ainsi bénéficier des forfaits économiques, et bénéficier d’une couverture optimisée sur le territoire français.


Vers une tower co européenne ?

Orange, lors d’une conférence sur sa stratégie de groupe d’ici 2025, a annoncé que le groupe souhaitait commencer à tirer profit de son infrastructure en créant des Tower cos (Tower compagnies : entreprise de gestion de parc d’antennes de téléphonie) au niveau européen, les premières apparaitront en France et en Espagne.

La Tower co française aura pour mission de gérer le parc de près de 17 000 sites mobiles de l’opérateur.

Cette entreprise, bien que rattachée à l’opérateur, bénéficiera d’une grande marge de manœuvre, d’un management spécifique et de ses propres équipes.

Son rôle, sera d’optimiser le rendement des infrastructures du groupe afin d’accueillir un maximum d’opérateurs en leur sein.

Cependant Orange n’est pas le seul à se positionner sur ce marché prometteur, notamment à cause des coûts générés par l’obtention de fréquences pour la 5G, les principaux opérateurs cherchent à densifier leurs réseaux afin de les rentabiliser.